Accueil » Comment reconnaître la bonne couleur de pigment de maquillage permanent ?

Comment reconnaître la bonne couleur de pigment de maquillage permanent ?

by Aina
maquillage permanent

La subtilité du maquillage permanent impose au spécialiste l’utilisation du bon pigment. Évidemment, cela implique le choix de couleur, sachant que trouver la teinte idéale pour une peau n’est pas toujours une évidence. La réussite d’une intervention en dépend. La qualité du maquillage également. Chaque couleur peut avoir un nombre illimité de déclinaisons et il est facile de s’y perdre sans les bonnes méthodes. Que faire pour identifier la couleur adéquate ? On vous donne quelques astuces et conseils indispensables dans cet article.

Examiner le type de peau du patient

On dit qu’une peau est normale quand son aspect est plutôt lisse, souple et doux. On a immédiatement en tête une peau de bébé où il n’y a presque pas le moindre signe d’imperfection. Sur ce type de peau, un pigment peut adhérer facilement, sans avoir à opter pour un ton légèrement au-dessus de la normale. Par contre, lorsqu’on compte utiliser des pigments de maquillage sur une peau mixte, le choix de la couleur se complique un peu. La peau peut avoir un côté terne, sec et parfois rugueux, ce qui nécessite une couleur plus prononcée que la carnation pour être visible. En gros, l’examen de la peau permet à la praticienne de mieux guider son choix.

Bien regarder la couleur naturelle de la peau

La couleur de peau d’une personne prend en compte sa production de mélanine, un processus assuré par les mélanocytes. Aussi, la carnation repose entièrement sur les caractéristiques de la mélanine produite et de sa quantité. Il est difficile d’avoir plus de précision sur la couleur exacte. Mais en général, une peau peut se trouver entre le marron, le jaune, le rose et le beige. Il faut alors trouver un repère en formant par exemple un contraste avec un papier blanc. Vous arriverez aisément avoir une idée de couleur de pigment approximative.

Vérifier le ton de la peau

Une peau peut également appartenir au ton chaud ou au ton froid. Le premier désigne les couleurs chaleureuses comme le jaune et le marron (clair, foncé, mat ou brillant). Le second inclut par contre les couleurs de peau ayant un reflet rosé ou cuivré. Votre catalogue de pigments de maquillage permanent vous donnera alors une meilleure idée sur la couleur idéale, rien qu’en se référant au ton de la peau du patient. Il est également plus judicieux de tester les pigments sur le menton pour s’assurer d’avoir la bonne couleur pour la séance.

Prendre en compte la technique à appliquer

Lorsque vous allez maquiller les sourcils d’une patiente, vous allez choisir un pigment ressemblant à sa couleur de poil, non à sa carnation. Ces deux points se complètent quand même pour que le maquillage soit très naturel. Il faut toujours considérer le type de technique à réaliser, que ce soit une correction, un camouflage, du microblading ou du poil à poil. Sur certaines parties du corps, l’utilisation d’une couleur progressive ou d’une nuance peut aussi être utile pour réussir à former une jolie apparence.

Facebook Comments

You may also like